Redondance sans disque dynamique, ni RAID matériel

D’habitude, je suis plus intéressé pour faire des articles sur du code que de l’admin, mais récemment, j’ai été confronté à un besoin assez particulier, celui de faire la résilience de données. Ok sur le principe, rien de bien excitant ni bien inhabituel, on met en place un RAID 1, ou un disque miroir depuis Windows, et le problème est réglé. Je vous dirais bien oui, mais j’avais bien évidemment plusieurs contraintes.

La première : j’ai deux disques durs de tailles différentes (un de 1 To et l’autre de 250 Go), donc on oublie le RAID1 matériel.

Pour la seconde, l’utilisation des partitions miroirs implique que les disques durs soient mis en mode dynamique, chose que je ne voulais absolument pas (problèmes pour dépanner, migrer la machine, Linux,…), donc là aussi pas possible.

Quelle solution alors ? J’ai voulu éviter l’utilisation de logiciel secondaire et j’ai décidé de profiter d’une nouveauté de Windows 8, à savoir les Pool de stockages (Storage Spaces). Ces pools utilisent plusieurs disques durs pour créer un espace de stockage simple avec différentes options de résilience. Vous pourriez me faire la remarque que les Storage Spaces utilisent eux aussi des disques de manière intégrale. Et c’est ce que j’ai fait en utilisant non pas deux disques durs physiques, mais deux disques durs virtuels (VHD) stockés sur des partitions distinctes appartenant chacune à un disque dur physique bien distincts comme le montre le schéma ci-dessous :

Disque dur 1

Disque dur 2

Nous avons donc 2 VHDs de même taille (60 Go chacun par exemple), stockés sur les deux disques durs. Pour arriver à faire cela, il nous aller dans le gestionnaire des disques pour y créer les deux VHD :

clip_image005

En prenant soin de les mettre chacun sur des partitions différentes, donc le premier sur le volume D, et le deuxième sur le volume E (pour rappel, D apparentant au disque dur physique 1, et E appartenant au disque dur physique 2) :

clip_image006

Les deux disques durs virtuels doivent ainsi apparaitre dans le gestionnaire de disques :

image

Nous pouvons maintenant créer le pool de stockage en utilisant ces deux disques virtuels. Trouver l’option dans le panneau de configuration, et commencer à créer un pool de stockage. Les deux disques virtuels doivent apparaitre avec le nom « Microsoft Virtual Disk », avec précisé qu’ils sont attachés par VHD.

image

 

Attention, la création d’un pool supprime l’intégralité des données présentes sur le disque (ici, Windows n’affiche pas d’avertissements vu que les disques ne sont pas encore formatés, ni même initialisé en MBR/GPT). Pas de risques dans notre cas, nous pouvons créer le pool.

Immédiatement, Windows nous propose de créer un Storage space. Nous indiquons juste le type de résilience (two-way mirror), la capacité du Space (celle qui sera effectivement disponible), et nous pouvons valider :

image

Automatiquement, une nouvelle partition est créée et doit automatiquement être montée.

Et nous voilà donc avec notre espace de stockage résilient. Ainsi, si vous perdez un de vos disques durs, vous pourrez toujours accéder à vos données étant donné que vos données sont écrites en dupliqués sur les 2 VHD. On peut toutefois se demander comment récupérer les données dans ce cas. En fait, le fait de monter un des VHD active automatiquement le Storage Space. Bien évidemment, si un seul disque est présent, le Storage Space va indiquer qu’il y a un problème avec le pool, mais la partition sera quand même montée, et vous pourrez récupérer vos données.

Il manque juste une seule chose à faire, monter les VHD au démarrage de l’ordinateur pour que le Storage Space soit remonté aussi. En effet, Windows ne permet pas le montage des VHD au démarrage. Concernant le Storage Space, celui-ci détecte tout seul les disques qui participe dans un pool, et remonte automatique le pool, et ses espaces associés. Dans notre cas, dès qu’un des VHD sera remonté, le pool sera reconstruit et l’espace de stockage remonté.

Bref, passons au montage automatique des VHD. Plusieurs solutions existent. La plus simple est d’utiliser le logiciel VHD Attach, mais vous pouvez aussi tenter d’utiliser un script DiskPart ou PowerShell (DiskPart me causait des problèmes personnellement, et PowerShell nécessite d’avoir une partie des fonctionnalités d’Hyper-V installée).

Je vous propose donc d’installer VHD Attach, puis d’allez dans les options du logiciel :

clip_image011

Il nous fait simplement ajouter les 2 VHD à monter automatiquement, et au prochain démarrage, le pool devrait être remonté automatiquement.

clip_image012

Une réponse à “Redondance sans disque dynamique, ni RAID matériel

  1. très intéressant comme article car il répond à la question que je viens justement de me poser😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s